Allergies et milieu scolaire



Pour les plus petits, l’école est associée à la joie de se faire des copains, d'avoir des crayons, de papiers et autres jeux pour toute la journée. Pour les plus grands, on peut retrouver les copains, mais aussi les transports, la cantine ou même l'internat… Dans ce contexte, les enfants allergiques doivent apprendre à manœuvrer entre tout cela et surtout connaitre les substances à éviter.


Quelques conseils en fonction du niveau de la classe, des activités et du type d’allergie de l’enfant. Quoiqu’il en soit l'enfant allergique doit être connu des enseignants et surtout du personnel de l'infirmerie.

Quelles sont les risques d’allergies à la maternelle ?


Dans une classe de maternelle il y a du mouvement, du bruit, bref de l'activité en permanence… Un enfant âgé de 3 à 5 ans va dans sa journée toucher des produits qui au premier abord paraisse anodin mais au final pas tant que ça.


Les allergènes liés au matériel scolaire

Certes, la pâte à modeler et les feutres sont certifiés conformes aux normes en vigueur pour usage en collectivité, mais l'enfant va utiliser des papiers divers, des cartons, des morceaux de tissus, sans oublier, surtout en cette période de fête des mères, les fameux colliers de nouilles contenant du gluten ou autres céréales. En effet, le gluten fait partie des éléments le plus présent. Pour n'en citer que quelques uns :

  • Les peintures au doigt avec également des colorants alimentaires et de la caséine ;

  • La pâte à sel ;

  • La pâte à modeler, qui peut contenir de la farine de blé dans ses compositions ;

  • Le papier mâché

Le sparadrap peut quant à lui contenir de la colophane, les ballons du latex. Le gluten est présent dans les aliments, mais pas seulement. Il est également utilisé pour ses propriétés de colle.

Des allergènes qui peuvent provoquer une crise d'urticaire ou d'œdème. Autant d’exemples qui montrent à quoi il faut faire attention pour éviter l'accident.


Les autres allergènes à surveiller

  • Les œufs sont souvent utilisés comme support pour peindre, mais aussi présents dans les pâtes. Sans oublier les boîtes d’œuf utilisées ;

  • Le soja qui peut être présent dans les craies grasses, crayons ou feutres à encre ;

  • L ’arachide dans certaines pâtes à modeler ;

  • Les produits laitiers (et notamment la caséine) dans les peintures au doigt, les emballages de yaourt ou encore les craies sans poussière. A noter, la caséine est utilisé dans la colle pour son fort pouvoir collant.


Les allergènes liés à la nourriture

Si les goûters du matin sont de plus en plus réglementés dans de nombreuses écoles, il n’en demeure pas moins qu’ils restent présents ! Il ne faut également pas oublier les trésors cachés au fond du cartable. Des barres de céréales contenant de l'arachide ou de la noisette, du chocolat ou autres bonbons qui s’échangent facilement à la récréation. Par ailleurs, les enfants levés aux aurores et qui vont à la garderie du matin font également face aux risques d'allergie à l'arachide, au lait, à l’œuf ou au chocolat. Enfin, on n’omet pas de parler de la journée "découverte du goût" qui peut également ne pas correspondre aux enfants allergiques. Il est donc primordial que les parents avertissent les enseignants afin de ne pas obliger l'enfant à toucher à tout et encore moins à essayer.


Les acariens et les peluches

Enfin, l'après-midi est souvent consacrée à la sieste. Les doudous et peluches de l'école sont rarement nettoyés et peuvent être des nids d'acariens ou de moisissures.


Quelles sont les risques d’allergies à l’école primaire et secondaire ?


Asthme

Malheureusement, une dyspnée, gêne respiratoire pouvant être inaugurale d'une crise d'asthme, peut être impressionnante et l'enfant n'a pas toujours à sa disposition son bronchodilatateur. Même si les horaires d’infirmerie sont variables, il faut veiller à pouvoir l’obtenir rapidement. De même, l’effort de porter des cartables très lourds ainsi que les bousculades dans les escaliers ou les couloirs, peuvent déclencher une crise d'asthme chez des enfants prédisposés. Enfin, soyez vigilantes lors des cours de physique, chimie ou SVT car l’enfant peut être à l'origine de l'inhalation ou de contact de produits irritants (cutanés ou respiratoires) qui peuvent déclencher de l'asthme, une rhinite, une conjonctivite ou un eczéma de contact.


Classes vertes et pollen

Vienne ensuite l’âge des "classes vertes, nature ou encore de découverte" où l’enfant peut facilement être exposé à des allergènes comme le pollen ou phanères d'animaux, poneys par exemple.


Les transports

Les transports ne sont pas toujours très bien entretenus et là encore, il y a un risque d'allergie pour les élèves en raison de la présence d’acariens, de moisissures et même de produits de nettoyage.


Cette liste est évidemment non exhaustive. Parlez des allergies de votre enfant dans son environnement et en milieu scolaire et n'hésitez pas à intervenir si vous avez le moindre doute.

Posts récents

Voir tout