Qu'est-ce qu'une allergie croisée ?

L’avis d’un allergologue est primordial lorsqu'on suspecte une allergie alimentaire.


Il faut s'assurer qu'il s'agit bien d'une allergie alimentaire et identifier les substances responsables. Grâce à ce diagnostic, le régime d'éviction sera adapté afin de vous évitez un régime alimentaire trop contraignant car il existe beaucoup d'allergies croisées avec les aliments.


Définition d'une allergie croisée ?


Une allergie croisée apparait lorsqu'une personne allergique à une substance réagit à une autre.

Elles n'ont souvent rien en commun, et pourtant les allergies croisées les plus fréquentes se manifestent entre des pollens, entre des aliments ou entre des pollens et des aliments.


Certaines réactions s'expliquent facilement car les deux allergènes ont une origine très proche (2 types de pollens ou 2 types d’acariens), en revanche, d’autres sont plus surprenantes, tel que l’allergie croisée aux pollens et aux aliments. Cela s'explique par le fait que les aliments naturels tels que les fruits, les légumes ou les épices contiennent des protéines qui peuvent être identiques aux pollens déclencheurs d’allergies.


Les allergies croisées restent imprévisibles même si elles peuvent se décaler dans le temps.


Les principales allergies croisées


  • Allergies croisées entre pollens

Bouleau : Aulne, charme, noisetier, chêne, châtaigner, olivier, frêne, lilas, phléole, chiendent, ambroisie, armoise


  • Allergies croisées entre pollens et aliments

Si vous êtes allergiques aux pollens, vous avez 3 fois plus de chance de développer des allergies alimentaires et le plus souvent, c’est l’allergie aux pollens qui se déclare en premier.


Ambroisie : Banane, melon, pastèque

Armoise : Céleri, aneth, carotte, cumin, coriandre, fenouil, persil

Bouleau : Pomme, pomme de terre, pêche, cerise, poire, abricot, noisette, carotte, céleri, persil, tomate, soja, cacahuète

Cyprès : Pêche

Ficus : Figue

Graminées : Arachide, farine de blé, melon, orange, pomme de terre, poivron, tomate


  • Allergies croisées entre aliments

Œuf : Volaille

Lait de vache : Viande de bœuf, lait de chèvre, lait de jument, lait d'ânesse

Arachide : Soja, pois, lentilles, lupin, fève, haricot, autre fruits à coque

Sésame, moutarde : Noisette, kiwi, autres graines

Noisette : Noix du Brésil, noix de cajou

Blé : Orge, seigle

Pêche : Pomme, prune, cerise, poire, abricot, amande

Kiwi : Avocat, banane, latex, graines de sésame

Melon : Melon d’eau, banane, avocat

Crevette : Crabe, homard

En principe, il n’y a pas d’allergies croisées entre poissons et mollusques.

Poissons : Autres poissons

Certains poissons comme la morue (cabillaud), le saumon, la truite, la sole, l’anguille, le bar (loup) etc. contiennent des parvalbumines auxquelles on peut être allergique.


  • Allergies croisées entre animaux

Chat : Chien, rongeurs, cheval, bovins, porc

Acariens : Crevette, crabe, langouste, escargot, blatte


  • Allergies croisées entre pneumallergènes non polliniques et aliments

Entre 1et 6,4% de personnes sont allergiques au latex dans la population générale. Cette proportion augmente chez les sujets atopiques (9,5%), le personnel de santé (10,7%), les patients multi-opérés et les spina-bifida (18 à 73%).


Acariens : Escargot, crevette, crustacés, blattes

Latex : Kiwi, banane, avocat, châtaigne, melon, fruit de la passion

Oiseaux : Œuf de poule, œuf de caille, viande de poulet, viande de dinde, lait de vache

Chat : Viande de porc

Lupin : Arachide


Cette liste n’est pas exhaustive, elle est tirée de différentes littérature scientifique


Comment faire face à mon allergie ?


La réaction à l’allergie croisée peut passer inaperçue mais peut aussi se manifester par des picotements dans la bouche et la gorge. Cependant, les symptômes peuvent être plus sévères : œdème, conjonctivite, rhinite, asthme ...

Attention aux pièges, selon le bilan il faut veiller :

  • D’éviter le ou les aliments responsables et/ou les aliments associés. Une allergie aux crevettes peut cacher une allergie à tous les crustacés ;

  • Attention aux allergènes masqués : vérifier les préparations alimentaires industrielles et les médicaments en lisant systématiquement les étiquettes et notamment :

  • Le soja dans les charcuteries ;

  • L’arachide et autres légumineuses dans les confiseries ;

  • Les sauces, etc ;

  • Les cacahuètes pilées et aromatisées peuvent aussi remplacer l’amande dans l’alimentation industrielle.