Régime de rotation : mode d'emploi




En cas d'intolérance alimentaire, le régime de rotation a de nombreux bienfaits. Il permet d'identifier les aliments qui provoquent les symptômes, de les diminuer et avoir un meilleur confort, puis de réintroduire doucement les aliments pour apprendre à mieux connaître les réactions de son organisme et les anticiper.


Qu'est ce que l'intolérance alimentaire ?


Nous pouvons tous développer des réactions désagréables à certains aliments, à n'importe quel moment de notre vie. C’est ce qu'on appelle les "intolérances alimentaires" ou "hypersensibilité".


Le domaine des allergies et des intolérances alimentaires est très compliqué et évolue beaucoup. Il faut garder en tête que nous n'évoquerons pas ici les réactions allergiques de type anaphylactique. L'allergie vraie met en danger la vie de l'individu et nécessite une intervention de toute urgence. Dans ce cas précis, consultez un allergologue qui pourra découvrir quel aliment provoque cette réaction et vous indiquera le traitement dont vous aurez besoin.


Nous n’aborderons donc ici que le sujet des intolérances alimentaires.


Les symptômes des intolérances alimentaires ne sont pas pour autant à minimiser mais restent dans le domaine de "l'inconfort" et peuvent même mettre du temps à se déclarer.


Quelles peuvent être les causes de l'intolérance alimentaire ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer les intolérances :

  • Une alimentation trop peu variée ;

  • Une trop grande perméabilité intestinale ;

  • Une prédisposition génétique ;

  • La présence d'un terrain atopique (sensibilité générale aux réactions allergiques).


Différentes études scientifiques sont toujours en cours pour comprendre le lien entre les maladies et les intolérances alimentaires.


Hypersensibilité et intolérance alimentaire : voici quelques pistes


Les allergies alimentaires doivent être traiter de manière isolée par un médecin allergologue.


Lorsqu'on souffre d'intolérance alimentaire, une alimentation la plus variée possible est vivement recommandée afin d'éviter les carences en nutriments.

Il est très important de suivre le régime de rotation en respectant consciencieusement le protocole ainsi vous pourrez identifier le ou les aliments responsables des symptômes désagréables, puis les supprimer et retrouver un meilleur confort de vie.


N'hésitez pas à vous faire accompagner pour bien suivre le programme ci-dessous.


Alimentation variée Lorsqu'on parle de variété alimentaire , cela paraît très simple, mais en réalité peu de gens l’appliquent correctement. Pour chaque aliment, il faut faire la différence entre la forme et l'origine.


Par exemple : la baguette, les pâtes et le couscous ont une forme différente, mais ont la même origine : le blé.


Nous consommons donc une grande variété de formes d’aliments, mais peu d’aliments d’origines différentes.


Suivre le régime de rotation Créé par un allergologue américain (Dr Albert Rowe, à la fin des années 1920) pour identifier les sensibilités alimentaires, le concept a donc pour objectif premier de réduire la consommation des aliments que nous mangeons trop souvent : de presque chaque jour, à 2 fois par semaine ou moins. Ainsi, on peut identifier quels aliments souvent consommés provoquent des symptômes gênants.


> Il faut être patient, car cela ne se produit pas du jour au lendemain : quelques semaines ou quelques mois.


Les réactions désagréables peuvent réapparaitre le jour où vous réintroduirez ces aliments.


Respecter le schéma Pour suivre le régime de rotation, il faut composer ses repas selon 3 journées types. L'important est de suivre le même ordre. Après 3 jours, il faut recommencer au premier jour.

Chaque jour vous notez la catégorie d'aliments que vous avez mangé.


Soyez attentifs aux résultats

Les aliments potentiellement irritants étant de moins en moins mangés, le régime peut donc aider à diminuer les symptômes.

Si des réactions gênantes surviennent le jour où vous réintroduisez l'aliment, il faudra alors le retirer de votre alimentation, on parle alors de régime d'exclusion


Attention : en retirant un aliment, assurez vous de le remplacer par un aliment de valeur nutritive équivalente pour éviter l’apparition d’importantes carences nutritionnelles.


Informations complémentaires à connaitre sur le régime de rotation

  • Ce protocole est une des pistes qui peut apporter des réponses ;

  • Évitez les produits industriels et transformés ;

  • Dans l'idéal le régime de rotation devrait être suivi au moins pendant 3 mois ;

  • Les régimes de rotation est une façon de diminuer la gravité des symptômes mais n'est pas un traitement ;

  • Si vous souffrez d'une intolérance détectée type intolérance au lactose , c'est que vous avez une carence partielle en lactase et non d'une absence totale. Très souvent, vous pouvez consommer de petites quantités de produits laitiers. Le mieux : se faire une idée de sa propre tolérance au lactose en faisant des essais au niveau de son alimentation ;

  • Vous devez suivre ce régime sous supervision d’un professionnel spécialisé en allergies et intolérances alimentaires.

Attention :

  • Lors de la réintroduction, faire attention aux aliments qui posent problèmes car certaines personnes peuvent réagir avec des symptômes encore plus marqués qu’auparavant ;

  • Pour les personnes souffrant d’allergie alimentaire grave (choc anaphylactique) ou du syndrome d’allergie orale (picotements dans la gorge, palais, langue),ou aux personnes faisant beaucoup d’allergies > ce régime est fortement contre-indiqué

  • Avant de faire le régime de rotation, il faut se rapprocher d'un allergologue qui testera les allergènes alimentaires à l’aide des tests spéciaux.

  • Le processus décrit ici est complémentaire à une démarche médicale et ne la remplace pas.