Comment accueillir chez soi un enfant avec des allergies alimentaires



Bien que cela soit délicat, accueillir un ami de votre enfant ou un membre de votre famille avec des allergies alimentaires, reste possible. Une organisation rigoureuse et une confiance absolue est primordiale. Il faut apprendre les bons gestes et redoubler de vigilance.

Voici quelques conseils pour aborder le mieux possible cette situation qui peut s'avérer angoissante si vous ne connaissez pas l'"univers" des allergies.

Faire remplir par les parents un formulaire médical

Si l'enfant doit rester plusieurs jours chez vous, il est préférable de demander aux parents de remplir une fiche médicale simple et précise propre à l'enfant vous permettant d'avoir toutes les informations urgentes regroupées au même endroit.

  • Nom de l'enfant allergique

  • Aliments à éviter ? et autres noms s'il y en a (soja / tofu par exemple)

  • Quel médicament donner :

  • nom du médicament / de l'auto-injecteur à utiliser, où se range-t-il, comment l'utiliser ?

  • Directives particulières ?

  • Qui appeler en cas d'urgence ?

Prévention pour éviter toutes réactions allergiques

Entre les courses et la préparation des repas, vous allez vous retrouver dans des situations parfois délicates ! Ces conseils et ces étapes vous permettront de ne rien oublier.


1. Jongler entre la liste et les étiquettes

  • Demandez une liste des aliments qui sont sans danger pour l'enfant ;

  • Si vous avez peur de ne pas trouver, demandez aux parents de fournir des collations, des repas sans danger ;

  • Avant d'acheter un aliment, lisez toute la liste des ingrédients ;

  • Faites une triple vérification des étiquettes :

  • au magasin avant d'acheter

  • à la maison au moment de ranger

  • avant de servir

  • Vérifiez également les étiquettes des produits non alimentaires, comme le matériel d'art plastique et les produits de soins personnels : shampoing

En cas de doute, prenez une photo et envoyez la liste aux parents pour vérifier que le produit est sans danger


2. Réduire la contamination croisée

  • Lavez-vous les mains avant et après la préparation de collations ou repas ;

  • Ne retirez pas un allergène d'un plat ;

  • Nettoyez les surfaces comme les tables pour être sûr qu'elles soient sans allergènes lorsque vous cuisinerez ;

  • Préparez en premier les repas sans allergènes ;

  • Assurez vous que vous n'ayez pas consommé l'allergène de l'enfant avant de lui faire des bisous ;

  • Ne partagez pas d'aliments, de boissons, de pailles, de tasses ....

Apprendre à reconnaitre les signes


Chez certaines personnes, la réaction allergique peut être déclenchée par une très petite quantité d’allergène, cela varie d'une personne à une autre. La plupart des réactions allergiques se produisent rapidement, en quelques minutes, mais chez certaines personnes cela peut survenir quelques heures après l’exposition à l’allergène.


1. Les symptômes


PEAU : urticaire, enflure, démangeaisons, chaleur, rougeur

RESPIRATION : toux, respiration sifflante, essoufflement, douleur ou serrement à la poitrine, serrement de la gorge, voix rauque, congestion nasale ou symptôme de type rhume des foins, difficulté à avaler, sensation d'étouffemen

L’anaphylaxie est la réaction la plus grave. Elle peut mettre la vie en danger mais il existe des moyens d'être prêt en cas d'urgence.


ESTOMAC : nausées, douleurs ou crampes, vomissements, diarrhée

COEUR : peau plus pâle ou bleutée, faible pouls, perte de connaissance, vertige, étourdissements

  • Les symptômes de l'’anaphylaxie touche habituellement deux systèmes organiques ;

  • Les symptômes respiratoires ou cardiaques peuvent à eux seuls constituer une anaphylaxie ;

  • L'anaphylaxie se traite urgemment sans attendre ;

  • Les réactions anaphylactiques ne s'accompagnent pas toujours d'urticaire.


2. Être attentifs aux comportements en fonction de l'âge et de la maturité de l'enfant


TOUT PETITS

Chez les petits, il peut y avoir un changement net dans le son des pleurs, des écoulements de bave, des vomissements immédiats après avoir ingéré l'aliment, ou des changements de comportement tel qu'une irritabilité une somnolence soudaine ou des difficultés à se réveiller.


ENFANTS

Pour décrire leurs symptômes, les enfants peuvent dire des choses comme :

> "ça chatouille dans ma bouche"

> "j'ai la langue qui pique"

> "les aliments sont piquants"


Vous verrez que bien souvent de là naissent des valeurs tels que le partage et la bienveillance qui unissent le triangle enfant-parents

SI VOUS AVEZ LE MOINDRE DOUTE APPELEZ LES POMPIERS LES URGENCES LE SAMU SELON L'ENDROIT Où VOUS VOUS SITUE

Posts récents

Voir tout