Tests d'allergies : Quelles solutions ? Comment interpréter les résultats ?

Dernière mise à jour : 17 sept. 2021

Les tests d'allergie permettent de confirmer le diagnostic et de déterminer à quelle substance l'organisme réagit. Différents tests cutanés existent. Les principaux sont les prick tests et les patch tests.


Dans un premier temps, par des questions précises, l'allergologue va tenter d'identifier les agents responsables de vos troubles. Puis il testera ces allergènes sur votre peau et examinera vos réactions.


Attention > Les tests ne peuvent être réalisés qu'après arrêt des traitements antihistaminiques. le délai d'arrêt dépend du traitement.


Comment se déroulent les tests cutanés ?


Les prick tests

  • Le principe du prick test :

Le prick test consiste à faire pénétrer des allergènes dans l'épiderme, afin d'observer ou non la réponse d'hypersensibilité immédiate de la personne, qui se manifeste par un érythème, un prurit ... Ils peuvent être réalisés chez l'enfant dès le premier mois.


  • La technique du prick test :

L'allergologue va déposer une goutte d'allergène sur la peau, au niveau du bras, puis faire pénétrer le produit dans la peau grâce à une petite pointe fine. La lecture se fait au bout de 15 minutes. Le résultat sera comparé à un témoin négatif et à un témoin positif. Si la réaction est positive, le diamètre d'induration supérieur à 3 mm, et supérieur à 50% du témoin positif, cela témoigne donc d'une sensibilisation qui sera complétée par des tests sanguins (dosage des IgE spécifiques) afin de connaitre le taux d'anticorps.

Prick tests en cours

Les patchs tests :


  • Le principe des patchs tests :

Il s'agit d'explorer l'hypersensibilité retardée en reproduisant un eczéma expérimental.

  • La technique du patch test :

Les substances suspectes sont appliquées sur la peau du dos et couvertes d’un pansement, sous occlusion. Elles sont maintenues sur la peau au moins pendant 48h.

C'est donc à vous de retirer les patchs 48 heures plus tard. Pour cela aidez vous d'un peu d'eau.

  • Interprétation du patch test :

Pour voir s’il y a eu une réaction locale, la lecture se fera en deux temps : une première au bout de 48h puis une deuxième 72 heures après.


ASTUCES : L'analyse est effectuée au moins 20 min après avoir retiré les patchs pour que la rougeur provoquée par les sparadraps s'estompe.

Pour faire la lecture, seul les ronds correspondant au centre des patchs doivent se voir. De cette façon, vous pourrez comparer toutes les réactions des patchs à la réaction de référence. Un patch est positif s'il est plus rose / rouge / granuleux / boursoufflé que la réaction de référence.


A 72h, la comparaison est réévalué : est elle identique ? augmenté ? diminué ?


Pose des patchs chez l'allergologue

Lecture des patchs après 48h