top of page

Allergie alimentaire : Comment développer son autonomie ?

L'allergie alimentaire peut influencer le développement de l'autonomie chez les enfants de différentes manières. D'une part, les enfants allergiques peuvent développer une conscience précoce de leur propre santé et de leurs besoins alimentaires spécifiques. Ils peuvent apprendre à reconnaître les aliments qui leur conviennent et à éviter ceux qui déclenchent des réactions allergiques, ce qui peut renforcer leur sens de l'autonomie et de la responsabilité vis-à-vis de leur santé.

Allergie alimentaire : Comment développer son autonomie ?
Préparation cuisine

Les allergies alimentaires peuvent également présenter des défis à surmonter, en particulier lorsqu'il s'agit de situations sociales telles que les repas en famille, les fêtes d'anniversaire ou les sorties entre amis. Les enfants allergiques peuvent ressentir le besoin de prendre des précautions supplémentaires et de demander des informations sur les ingrédients des aliments qu'ils consomment, ce qui peut parfois les rendre plus conscients de leur dépendance à l'égard des adultes pour assurer leur sécurité alimentaire.


Allergie alimentaire : Comment aider l’enfant à développer son autonomie et à se responsabiliser ?


En ce début d'année, parents et enfants peuvent être anxieux à l'idée de prendre des repas en collectivité. En effet, l'exposition à un aliment auquel vous êtes allergique comporte des risques et peut avoir des répercussions importantes. Si l'anxiété permet à l'enfant, dans une certaine mesure, de se protéger, elle peut aussi nuire à son épanouissement. La prise en charge d’une allergie alimentaire requiert beaucoup de sensibilisation et de vigilance.


Si la vigilance vis à vis de l’exposition aux allergènes alimentaires est nécessaire afin de permettre la sécurité de l'enfant, elle ne doit pas changer radicalement son comportement. Les parents doivent veiller aux changements qui indiqueraient que l'enfant se met en retrait.


Parmi ces comportements :


  • Refus d’aller à l’école le matin : L'un des signes courants de stress ou d'anxiété chez un enfant souffrant d'allergies alimentaires peut être le refus d'aller à l'école le matin. Ce comportement peut être lié à la peur de faire face à des situations alimentaires incontrôlées ou à l'inquiétude de ne pas être suffisamment protégé contre l'exposition aux allergènes. Il est essentiel de discuter ouvertement avec l'enfant pour comprendre ses préoccupations et de travailler avec l'école pour assurer un environnement sécuritaire.

  • Refus de participer à des activités comme des fêtes d’anniversaire : Les fêtes d'anniversaire et autres rassemblements sociaux peuvent être sources d'anxiété pour les enfants ayant des allergies alimentaires, car ils impliquent souvent des aliments préparés par d'autres, potentiellement dangereux. Le refus de participer à ces activités peut être une stratégie de l'enfant pour éviter des situations stressantes ou risquées. Les parents peuvent aider en prenant des mesures préventives, comme parler à l'hôte de la fête ou apporter des aliments sécurisés.


  • Besoin d'être collant avec ses parents ou des personnes qui s’occupent de lui : L'anxiété liée aux allergies alimentaires peut également se manifester par un besoin accru de proximité et de réassurance de la part des parents ou des soignants. L'enfant peut devenir très collant, recherchant constamment leur présence et leur protection. Il est important de rassurer l'enfant et de lui fournir des outils pour gérer son anxiété de manière autonome, tout en maintenant un environnement sécurisant.


  • Limitation inutile de certains aliments et boissons : Parfois, les enfants peuvent développer des restrictions alimentaires inutiles en raison de la peur des réactions allergiques, même lorsqu'ils savent que certains aliments sont sûrs. Cette auto-restriction peut limiter leur alimentation de manière excessive, impactant leur nutrition et leur bien-être. Les parents et les professionnels de santé doivent encourager une alimentation équilibrée et fournir des informations claires pour aider l'enfant à identifier quels aliments sont vraiment dangereux.


  • Changement important de l’humeur, du sommeil ou d’autres comportements : Les allergies alimentaires peuvent également provoquer des changements significatifs dans l'humeur, le sommeil et d'autres comportements de l'enfant. Des signes comme l'irritabilité, la tristesse, des troubles du sommeil ou des comportements inhabituels peuvent indiquer une détresse émotionnelle. Il est crucial de surveiller ces signes et de consulter un professionnel de la santé pour obtenir des conseils et un soutien approprié afin de gérer l'impact des allergies alimentaires sur la santé mentale de l'enfant.


Parents face aux allergies des enfants


Les parents confrontés à une allergie alimentaire chez leur enfant sont souvent anxieux et ressentent beaucoup de stress concernant la sécurité de ce dernier. En effet, cela exige une organisation rigoureuse et une vigilance constante pour prévenir l’exposition aux allergènes. Cependant, il est important de se rappeler que votre enfant imite votre comportement et perçoit votre niveau de stress, ce qui peut avoir des répercussions négatives sur lui. Si vous constatez que vous vous inquiétez beaucoup de l’allergie de votre enfant et que cela affecte votre comportement quotidien, il est essentiel d’en parler à vos proches ou à quelqu’un qui vit une situation similaire.

Vous pouvez également vous rassurer en sensibilisant et en informant toutes les personnes qui s’occupent de votre enfant, que ce soit à l’école ou à la crèche.

Du côté des enfants :


Il faut dès son plus jeune âge le sensibiliser face à son allergie et l'aider à devenir acteur, pour cela :


  • Aider l’enfant à être à l’aise de poser des questions sur les ingrédients alimentaires ;

  • Aider l’enfant à apprendre à lire et interpréter les étiquettes ;

  • Apprendre à l'enfant à refuser de manger des aliments qui peuvent le mettre en danger.


Ces outils sont importants pour augmenter son indépendance, et pour aider l'enfant à vaincre sa timidité. En effet, au début accompagner le puis progressivement laisser le faire la démarche seule tout en étant pas trop loin !


Avec le soutien approprié des parents, des enseignants et des professionnels de la santé, les enfants allergiques peuvent apprendre à gérer leur condition de manière autonome tout en participant activement aux activités quotidiennes et aux événements sociaux. Ils peuvent développer des compétences en matière de communication et de défense de leurs propres besoins, ce qui favorise leur développement de l'autonomie et de la confiance en soi. En fin de compte, la gestion réussie des allergies alimentaires peut être une expérience formatrice qui contribue au développement global de l'enfant.


*****


Mère de 3 enfants dont 2 poly-allergiques, Je suis journaliste santé et formée en nutrition pédiatrique et de l'adulte par le Dr Laurence Plumey. Egalement, certifiée Health Coach à New-York.

Notre approche bienveillante vise à aider les parents à naviguer avec confiance dans la gestion des allergies de leur enfant, tout en renforçant le lien familial et en favorisant le bien-être de tous. Selon votre situation je vous aide à trouver des solutions adaptées, identifier les leviers pour vous fournir des informations individualisées sur les différentes allergies alimentaires, leurs symptômes et les mesures à prendre pour les faire disparaître. ​​Je peux également suggérer des alternatives et des recettes adaptées aux personnes souffrant d'allergies alimentaires. Découvrez comment notre programme d'accompagnement parental peut vous soutenir dans cette importante étape de la vie familiale.


Pour plus de ressources, de conseils et de soutien pour vivre au quotidien avec des allergies, visitez notre site web : www.mafamilylife.fr

 Nous sommes là pour vous aider à naviguer dans cette aventure et à créer une vie épanouissante malgré les allergies.


 Rejoignez notre communauté dédiée au bien-être et à la santé.






Comments


bottom of page